Lplaces to visit in crete | Happy Cretan Suites

Endroits à visiter

Agia Pelagia

Le village côtier d’Agia Pelagia est érigé le long d’une magnifique baie de sable, où la mer est calme et l’eau limpide, même par temps venteux. La baie d’Agia Pelagia est idéale aussi bien pour les sports nautiques que pour des moments de détente.

Les visiteurs peuvent trouver des moniteurs bien formés offrant des cours de sports nautiques tels que le ski nautique, la planche à voile, le canoë et la plongée sous-marine à bord de petits bateaux, vous permettant ainsi de découvrir la beauté de la région.

Agia Pelagia est très populaire auprès des touristes, car elle offre tous les services que l’on attend d’une station moderne. D’autre part, elle est idéale pour ceux qui sont à la recherche d’un logement plus calme en Crète, loin des zones de Malia et Hersonnisos. Elle est parfaite pour les familles, les couples et pour un séjour romantique en Crète.

Knossos

Une destination incontournable pour les visiteurs de la Crète. Le site archéologique de Knossos est situé à 5 km au sud-est de la ville d’Héraklion. Le premier palais minoen a été construit en 1 900 av. J.-C. sous la dynastie de Minos. Ses ruines sont aujourd’hui le témoignage de l’établissement néolithique.

Il fut détruit en 1 700 av. J.-C. et un nouveau palais fut construit à sa place. Le palais couvrait une superficie de 22 000 m², était constitué de plusieurs étages et disposait d’un plan d’aménagement complexe.

Le palais est ainsi lié à des légendes captivantes, comme le mythe du Labyrinthe et du Minotaure.

Entre 1 700 et 1 450 av. J.-C., la civilisation minoenne a atteint son apogée. Knossos était l’une des villes les plus importantes. Au cours de ces années, la ville fut détruite deux fois par des tremblements de terre en 1 600 et 1 450 av. J.-C.

Musée archéologique d’Héraklion

Le musée archéologique d’Héraklion est l’un des plus importants musées de Grèce, voire d’Europe.

Les visiteurs peuvent voir des objets de la vie quotidienne des Minoens, des pièces extraordinaires, comme des objets de culte, des œuvres de céramique, de lithographie et des timbres.

Vous pouvez également voir le fameux labrys à double tête, des sarcophages et bien d’autres choses encore.

La collection comprend bien sûr les vedettes du musée et emblèmes de la civilisation minoenne : le mystérieux disque de Phaestos, la déesse serpent, l’abeille et la bague du roi Minos.

Fontaine Morosini

La fontaine Morosini (connue sous le nom de « fontaine des Lions ») est l’un des plus beaux monuments vénitiens de Candia (ancienne appellation d’Héraklion). La fontaine était dans le temps arrosée par la source de Karidaki ; l’eau parcourait environ 15 km à travers un aqueduc gigantesque.

La fontaine tire son nom du capitaine général Francesco Morosini. L’aqueduc a été construit au cours de son mandat afin d’abreuver la ville de Candia. Jusque-là, la majeure partie de l’eau provenait des puits et des réservoirs de stockage de pluie. L’aqueduc a été inauguré le 25 avril 1628, soit le jour de la fête de Saint-Marc, protecteur de Venise.

Le réservoir de la fontaine a une forme octalobe (huit lobes) afin de permettre à environ 40 personnes de s’approvisionner simultanément en eau. Elle fut décorée de scènes en relief tirées de la mythologie grecque, en particulier de figures marines comme des tritons et des dauphins, et de plusieurs armoiries vénitiennes. L’eau coule de la bouche des quatre lions situés au-dessus du réservoir.

Le sommet de la fontaine était dominé par une grande statue de Poséidon. Celle-ci fut détruite, probablement par un tremblement de terre ou par les Ottomans. Ces derniers avaient tendance à détruire les statues parce qu’ils les trouvaient offensantes pour leur religion.

En 1847, les Ottomans modifièrent l’apparence de la fontaine en ajoutant des colonnes de marbre et une inscription portant le libellé « Fontaine d’Abdul Medjit ». Ils ont également percé les lobes et placé des robinets, détruisant ainsi les reliefs.

Cretaquarium – Thalassocosmos

Cretaquarium – Thalassocosmos est l’un des aquariums les plus importants d’Europe. Le centre a démarré ses activités en décembre 2005 dans l’ancienne base américaine de Gournes et est immédiatement devenu un pôle d’attraction pour des milliers de visiteurs.

Thalassocosmos est une idée du Centre grec de recherche marine qui se trouve à côté et qui est également responsable de son entretien.

Les visiteurs peuvent se promener dans les longs couloirs de l’aquarium, faire des observations au microscope et se renseigner sur le contenu des bassins qui accueillent 2 500 espèces de vie marine. Dans les bassins, on peut voir de grands requins, de petits hippocampes et des méduses.

Musées historiques

Le Musée historique de Crète offre une vue d’ensemble de l’histoire et de la culture de la Crète du début du christianisme au XXe siècle, tandis que les expositions saisonnières sont consacrées à l’art byzantin ou moderne, aux personnalités importantes de la Grèce et à la présentation d’évènements historiques.

La ville de La Canée accueille les archives historiques de la Crête avec plus de 170 collections et le deuxième plus grand musée nautique en Grèce, qui vise à préserver la grande tradition maritime de l’île. Les musées byzantins d’Héraklion, de La Canée et de Réthymnon sont également des lieux très particuliers consacrés principalement à l’art religieux.

Les collections et archives de guerre visent à commémorer la résistance et la lutte des Crétois contre les différents envahisseurs. Les plus importants sont le Musée de la guerre de Réthymnon à Chromonastiri, le Musée historique de Vorizia, les Musées de la résistance nationale à Therisso et Héraklion, le Musée historique de Keramia, le Musée de Skalidis à Pervolia, le Musée de la guerre à Askyfo et la Collection militaire Argyrakis à Episkopi.

Par ailleurs, les tunnels allemands de Platanias et la porte de Makasi dans les remparts d’Héraklion sont des sites historiques importants.

Musée El Greco

Le musée consacré au peintre Domínikos Theotokópoulos (El Greco) est situé en face de l’église byzantine de Panagia, à Theotokiana, à côté de Fodele.

Le bâtiment qui abrite le musée aurait été la maison du plus grand peintre crétois (1541-1614). Dans les sources, il est mentionné que celui-ci est né 25 km au nord-ouest d’Héraklion, à côté d’une église Byzantine.

Le bâtiment a ouvert ses portes en 1998 et accueille une exposition de répliques d’œuvres de El Greco. On y trouve aussi des informations concernant sa famille ; l’une des pièces a été transformée en atelier de peinture.